De moins en moins d'adultes suivent des cours de francisation