Le « vetting » des candidats électoraux : passeriez-vous le test?