«On se croirait revenu dans les années 1970» - Yves Boisvert