Pas assez de monde pour remplir le Bac alimentaire de l’UQÀM