[SEGMENT] Pauline Marois et la préservation de la langue française