[SEGMENT] Une conversation plus «mature» sur l'environnement