Trois zones d'éclosions demeurent à surveiller dans la population