[SEGMENT] Une crise du personnel infirmier «au moins aussi complexe» que la COVID-19