D'importantes contraintes pour les résidants de la première rue conviviale de Sherbrooke