La FPJQ dénonce la hausse des violences envers les journalistes depuis le début de la pandémie