La pandémie a poussé des centaines de familles québécoises à faire le choix de l’école à la maison