La pénurie de main d'œuvre qualifiée à la DPJ semble être loin de se résorber