La Ville de Trois-Rivières adopte le langage épicène