La sècheresse nuit aux producteurs laitiers