Des jeunes victimes lèvent le voile sur la «Machine Jihad»