Jean-François Breau : Romantique un jour, romantique pour toujours