Tout est mal qui finit bien